Skip to content

L'évaluation du plan national de prévention révèle des progrès sur les maladies infectieuses négligées et les étapes à suivre

altSan Salvador, le 20 juin 2012. Une équipe du Programme régional pour les maladies infectieuses négligées (MIN) de l'Organisation panaméricaine de la Santé (OPS), ainsi que des fonctionnaires du ministère de la Santé (MINSAL) ont évalué le « Plan national pour la prévention, le contrôle et l'élimination des MIN », les progrès dans « l'Étude de la prévalence de la géohelmintiasis et du paludisme » et la mise en œuvre de la « Stratégie pour l'élimination du paludisme » et ils ont trouvé des progrès significatifs dans le domaine des maladies à transmission vectorielle.

altL'évaluation effectuée au cours de la semaine du 11 au 14 juin a été dirigée par les Dr Martha Daly Saboya y María Paz Hade, qui font partie de l'équipe régionale de l'OPS. Elles ont visité différents directeurs et coordonnateurs des programmes impliqués dans l'élaboration du Plan National. Elles ont également effectué une visite de terrain à l'Unité de santé de Cara Sucia, dans le département d'Ahuachapán. Elles se sont rendues par la même occasion à un centre communautaire de santé de la famille (ECO) et chez un collaborateur bénévole en paludisme.

Le processus d'évaluation a révélé des progrès significatifs dans le programme national. Néanmoins, des opportunités et des actions qui doivent être prises le plus tôt possible ont également été mises à jours telle la finalisation des normes et des lignes directrices de maladies à transmission vectorielle, dont le paludisme fait partie.

altL'OPS a émis d'autres recommandations parmi lesquelles se trouvent la mise à jour de la gestion des cas de fièvre et l'administration du traitement qui doit être fourni aux cas confirmés par microscopie. L'OPS suggère également l'évaluation des médicaments et de leur disponibilité pour éviter les ruptures de stocks.

Le Dr Miguel Aragon, conseiller en surveillance de la santé, prévention et contrôle des maladies de l'OPS El Salvador, a déclaré que le rapport de l'évaluation a conduit à l'organisation de réunions avec le directeur des maladies infectieuses du MINSAL, le Dr Eduardo Suárez Castañeda et avec une équipe de techniciens du MINSAL pour mettre en œuvre les recommandations de l'OPS/OMS sur le traitement radical du paludisme et sur d'autres aspects telles l'accélération de la définition des normes pour les maladies à transmission vectorielle.

Lors de cette réunion il a été convenu de développer une communication technique sur le paludisme qui comprenne toutes les recommandations au sujet du traitement, du diagnostic, du contrôle des vecteurs et de la surveillance, entre autres.

Cette évaluation a été commanditée par l'Agence de coopération canadienne de développement international (ACDI) par l’entremise de son projet « Amélioration de la santé et protection accrue contre les maladies transmissibles pour les femmes, les enfants et les populations marginalisées en Amérique latine et dans les Caraïbes ».

Bureau régional de l'Organisation mondiale de la Santé
525 Twenty-third Street, N.W., Washington, D.C. 20037, Etats-Unis d'Amérique
Tél. : (202) 974-3000 Fax : 974-3663