Home Actualités HAI. Press releases Le nombre de cas continue d'augmenter mais moins de patients meurent du choléra

Le nombre de cas continue d'augmenter mais moins de patients meurent du choléra

 Envoyer

Les responsables de l'OPS/OMS demandent l'intensification des efforts d'intervention

Washington DC, 2 décembre 2010 (OPS) - Selon les données publiées cette semaine, le nombre de cas de choléra ne cesse d'augmenter en Haïti, tandis qu'une plus faible proportion de personnes malades meurt.

Pendant les premières semaines de l'épidémie de choléra, qui a débuté fin octobre, la proportion de patients hospitalisés qui mouraient du choléra s'élevait à 9 %. Selon les derniers rapports du ministère de la Santé de Haïti, ce chiffre est tombé à 3,5 %.

« C'est un progrès », a déclaré le Dr Jon K. Andrus, directeur adjoint de l'Organisation panaméricaine de la Santé/Organisation mondiale de la Santé (OPS/OMS). « Le nombre de décès est toujours trop important, et nous devons faire face à de nombreux défis. Mais grâce au travail sans relâche des médecins, infirmières, agents communautaires haïtiens et de leurs partenaires de la communauté internationale de nombreuses vies ont pu être sauvées. »

Les données publiées cette semaine montrent que, depuis fin octobre, le choléra a tué plus de 1800 personnes et au moins 80 000 personnes ont été déclarées malades dans les dix départements de Haïti. Le Dr Andrus et d'autres experts en santé publique considèrent toutefois que ces chiffres ne reflètent pas le nombre véritable de décès dus à l'épidémie en raison de lacunes dans la notification des cas.

La modélisation épidémiologique réalisée aux fins de planification par l'OPS/OMS et les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis évalue à 400 000 le nombre de cas dans les 12 premiers mois.  Cette modélisation prévoit également que près de la moitié de ces cas surviendraient dans les trois premiers mois de l'épidémie.

Pour le Dr Andrus cela implique l'intensification des efforts, car « le choléra est à présent enraciné en Haïti, et les conditions sur le terrain sont telles qu'il faut s'attendre à une recrudescence du nombre de cas. »

« Le principal défi que nous devons relever actuellement en Haïti est l'intensification de la réponse au cours des prochaines semaines, surtout à l'approche des fêtes de Noël, car il deviendra plus difficile de mobiliser le soutien, et d’acheminer des fournitures et d'autres ressources en provenance de l'étranger », a-t-il déclaré.

L'intensification des plans élaborés par le ministère de la Santé de Haïti avec le soutien de l'OPS/OMS et d'autres agences des Nations Unies propose une augmentation du nombre de centres de traitement du choléra et des efforts supplémentaires pour promouvoir la prévention et le traitement au niveau familial et communautaire à travers l'éducation publique ainsi que la distribution de comprimés de chloration et de sels de réhydratation orale.

Ce travail exigera à lui seul 350 médecins, 2 000 infirmiers, et 2 200 membres du personnel d'appui supplémentaires au cours des trois prochains mois, la formation de quelque 30 000 agents communautaires de santé et de bénévoles, ainsi que des provisions supplémentaires en sels de réhydratation orale et en comprimés de purification d'eau.  Le Dr Andrus a signalé que ces besoins pourraient changer en fonction de l'évolution de la situation.

Les autres besoins urgents comprennent notamment plus de solutions de réhydratation par voie intraveineuse, plus d'antibiotiques, de chlore, de sacs mortuaires, d’équipements de protection, de réservoirs d'eau, de citernes, de lits de choléra, et de matériaux pour la construction de latrines.

Selon le Dr Andrus et d'autres experts, l'impact du choléra en Haïti a été particulièrement sévère, car de larges secteurs de la population ont un accès limité à l'eau potable et à l'assainissement ; parce que les Haïtiens n’avaient pas été préalablement exposés à la maladie et qu'ils n'avaient pas, en conséquence, l'immunité naturelle, et à cause de la difficulté des patients à accéder aux établissements de santé à temps de manière à recevoir un traitement efficace.

« Nous savons que de nombreux patients arrivaient trop tard dans les hôpitaux et les cliniques. Le fait d'augmenter le nombre d'installations de traitement et d'éduquer les gens sur la nécessité d'un traitement précoce a permis de réduire la proportion de décès », explique le Dr Andrus. « En pleine épidémie, les personnes doivent savoir que dès l’apparition des premières selles molles, ils doivent commencer à prendre des sels de réhydratation orale. S'ils le font, nous pourrons sauver plus de vies. »

L'OPS/OMS ainsi que d'autres partenaires internationaux ont apporté leur soutien au Ministère haïtien de la Santé dans les efforts visant à éduquer le public à la prévention et à la lutte contre le choléra et aux efforts visant à améliorer l'hygiène dans les camps de réinstallation, les foyers et les lieux publics tels que marchés, écoles, établissements de santé, et prisons. Pour intensifier ces efforts, l'OPS/OMS a proposé le recrutement immédiat de 1 000 agents communautaires de l'environnement.

Le Dr Andrus a également signalé l'importance cruciale d'intensifier l'accès à l'eau potable et d’améliorer l'élimination des déchets.

« L'OPS/OMS continue de travailler avec ses partenaires pour surveiller la qualité de l'eau et accroître l'accès à l'eau propre, mais il est essentiel que Haïti puisse obtenir des fonds pour commencer à construire des systèmes d'approvisionnement d'eau et de traitement des eaux usées à grande échelle », a-t-il ajouté.

Contacts pour les médias :

À Washington, Eberwine Donna-Villagrán, Media & Communication, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , +202 974-3122  

En Haïti, Nyka Alexander, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , +509 3106 6750

Mise à jour le Vendredi, 03 Décembre 2010 09:15
 

No. 295 Avenue John Brown, Port-au-Prince, Haiti,
Boite Postale 1330, Port-au-Prince, Haiti
Tel.:+509 28143000
Fax:+509 28143089 email e-mail@hai.ops-oms.org