Skip to content

Haïti présente un plan pour vacciner 90 pour cent des enfants de moins d’un an

Le pays a besoin d’un financement d’au moins $100 millions sur cinq ans pour exécuter le plan de vaccination de grande envergure

Washington, DC, vendredi le 13 mai 2011 (OPS/OMS) – Haïti a finalisé un plan pour assurer l’immunisation contre les maladies de l’enfance les plus répandues pour 90 pour cent des enfants de moins d’un an d’ici 2015.

Les autorités sanitaires d’Haïti ont présenté le plan cette semaine à un groupe de partenaires internationaux convoqués par l’Organisation panaméricaine de la Santé/Organisation mondiale de la Santé (OPS/OMS).  Le plan témoigne de la détermination du Ministère de la Santé publique et de la Population de relancer les efforts de vaccination systématique, qui avaient pris du retard — par rapport aux autres pays des Amériques — même avant le séisme. 

Actuellement, plus de 2 000 enfants haïtiens de moins de cinq ans meurent chaque année du rotavirus (qui provoque la diarrhée), alors que des milliers d’autres meurent d’autres maladies évitables par la vaccination.

Les objectifs spécifiques du plan comprennent :

  • l’augmentation de la couverture de l’immunisation de 60 pour cent à 90 pour cent des enfants de moins d’un an
  • maintenir l’élimination de la poliomyélite, de la rougeole et de la rubéole
  • l’éradication du tétanos maternel et néonatal d’ici 2015
  • l’introduction de nouveaux vaccins antipneumococciques et antirotavirus, ainsi que du vaccin pentavalent qui protège contre la diphtérie, la coqueluche, le tétanos, l’Hib et l’hépatite B
  • l’augmentation de la surveillance de l’immunisation
L’OPS/OMS appuie le Ministère de la Santé publique et de la Population en coordonnant la participation des partenaires qui devraient soutenir le plan par des moyens divers, allant du financement pour le stockage des vaccins à la formation destinée au personnel médical qui administrera les vaccins.

« Quand Haïti est bien soutenue, son peuple peut faire des choses incroyables, » a dit le Dr Jon Andrus, Directeur adjoint.  « Le tremblement de terre et la flambée de choléra ont focalisé le soutien international, offrant une opportunité d’aider le pays à combler son retard dans certains domaines et, on l’espère, à faire un grand pas en avant dans d’autres. »

« Le plan a des objectifs ambitieux parce que le peuple haïtien mérite une meilleure couverture, » a dit le Dr Ariel Henry, Chef de cabinet du Ministère de la Santé publique.  Il a remercié les partenaires internationaux de leur soutien et a noté que le prochain obstacle consistait à élaborer un plan pratique de mise en œuvre.

Le plan est inhabituel en ce sens qu’il rassemble le soutien coordonné d’un vaste éventail d’acteurs.  « J’ai travaillé avec Haïti pendant 34 ans, et ce plan est l’un des plus remarquables que j’ai vu en termes de coopération technique et de partenariat à l’appui du pays, » a dit le Dr Ciro de Quadros, Vice-président exécutif de l’Institut Sabin et président du Groupe consultatif technique de l’OPS sur les maladies évitables par la vaccination.

D’autres organismes et partenaires qui ont participé à l’appel de cette semaine ont inclus l’Académie américaine de Pédiatrie, les CDC des États-Unis, le Children’s Hospital de Denver, l’Alliance GAVI, ACDI, le Centre médical Maimonides à Brooklyn, le Ministère de la Santé du Brésil, le Département de la Santé du Minnesota, le Projet Hope, l’UNICEF, le Centre médical de l’Université de Chicago et USAID.

Pour d’autres informations, veuillez contacter Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , relations avec les médias de l’OPS, portable : +1 202 316 5679, tél : +1 202 974 3459.

 

Mise à jour le Mardi, 17 Mai 2011 09:04

No. 295 Avenue John Brown, Port-au-Prince, Haiti,
Boite Postale 1330, Port-au-Prince, Haiti
Tel.:+509 28143000
Fax:+509 28143089 email e-mail@hai.ops-oms.org