Skip to content

L’OPS/OMS reconnaît Haïti pour ses activités destinées à maintenir l’élimination de quatre maladies évitables par la vaccination

Port-au-Prince, 27 février 2013 (OPS/OMS) – L’Organisation panaméricaine de la Santé/Organisation mondiale de la Santé (OPS/OMS) reconnaît les efforts des plus hautes autorités haïtiennes pour protéger les enfants face à la rougeole, la rubéole, la rubéole congénitale et la poliomyélite, maladies qui sont éliminées en Haïti et dans les Amériques grâce à la vaccination.

Dans le cadre de la présentation du plan national pour l’élimination du choléra en Haïti, le Directeur adjoint de l’OPS/OMS, Jon Andrus, a remis à la Ministre de la Santé haïtienne, Florence Duperval Guillaume, deux plaques—l’une pour elle-même et l’autre pour le Président d’Haïti Joseph Martelly—en reconnaissance de leur « assistance diligente et sans restrictions qui a permis la couverture excellente durant les activités intenses pour la santé des enfants réalisées du 21 avril au 21 juin 2012 pour éliminer la rougeole, la rubéole, la rubéole congénitale et la poliomyélite.»

En juin de l’année dernière, le Ministère de la Santé publique et de la Population d’Haïti a mis fin avec succès à ses activités intensives pour la santé de l’enfance. Entre autres activités, plus de trois millions de doses du vaccin antipoliomyélitique ont été administrées à des enfants de moins de neuf ans et trois autres millions de doses du vaccin contre la rougeole/rubéole ont été administrées à des enfants âgés de neuf mois à neuf ans.

Le Dr Andrus a félicité la Ministre de la Santé pour son leadership et a indiqué qu’il s’agissait de maladies dont le contrôle « exige de grands efforts des autorités nationales ».

Les derniers cas de rougeole et de poliomyélite (dérivée du vaccin) en Haïti ont été notifiés en 2001, et le dernier cas de rubéole a été notifié en 2006.

En 2010, Haïti a rapporté des taux nationaux de couverture vaccinale de moins de 70%. Malgré ces faibles taux de couverture, le pays a récemment obtenu des réussites en matière de vaccination. En 2012, le pays a introduit le vaccin pentavalent qui, en plus de protéger contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche, protège contre l’hépatite B et l’Haemophilus influenzae type b (Hib), une bactérie qui provoque la méningite et la pneumonie ; le pays se prépare également à introduire des vaccins contre le rotavirus et le pneumocoque.

En 2011, un plan quinquennal de vaccination a été lancé en Haïti. En plus de prévoir des activités pour consolider l’élimination de la rougeole, de la poliomyélite et de la rubéole, son objectif est de sauver des vies et de prévenir les maladies au moyen d’une couverture élargie et de l’introduction de nouveaux vaccins. Un objectif clé du plan consiste à renforcer le programme de vaccination systématique.

 

Liens:

Mise à jour le Vendredi, 01 Mars 2013 18:53

No. 295 Avenue John Brown, Port-au-Prince, Haiti,
Boite Postale 1330, Port-au-Prince, Haiti
Tel.:+509 28143000
Fax:+509 28143089 email e-mail@hai.ops-oms.org