L’OPS appelle les pays à accélérer leur action pour mettre fin à la tuberculose

24 Mar 2023
Woman, health worker, lungs

L’augmentation des investissements, l’adoption rapide de nouveaux traitements et le renforcement des partenariats multisectoriels sont essentiels pour mettre fin à l’épidémie de tuberculose

Washington D.C. 24 mars 2023 (OPS) - À l’occasion de la Journée mondiale de la tuberculose, l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) appelle les pays à élargir de toute urgence l’accès aux services de prévention, de détection et de traitement afin d’accélérer les progrès vers l’éradication de la tuberculose (TB), l’une des maladies infectieuses les plus mortelles au monde.

Alors que la tuberculose est guérissable grâce à l’accès au dépistage et au traitement, dans les Amériques, 850 personnes contractent la maladie et environ 90 perdent la vie chaque jour.

« Malgré la disponibilité de nouvelles innovations pour la tuberculose, y compris des tests rapides et des traitements oraux plus courts pour les souches pharmacorésistantes et pour le traitement préventif de la tuberculose, de nombreuses personnes, en particulier les plus vulnérables, continuent de passer à côté », a déclaré le Dr Ruben Mayorga Sagastume, Chef de l’Unité VIH, hépatite, tuberculose et infections sexuellement transmissibles à l’OPS.

Dans le cadre de la commémoration de la Journée mondiale de la tuberculose, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé l’élargissement de la portée de l’Initiative phare sur la tuberculose, qui soutient l’accélération des progrès vers l’éradication de la tuberculose et la réalisation de la couverture sanitaire universelle d’ici 2030.

Dans le cadre de cette initiative, l’OPS et l’OMS exhortent les pays à accélérer le déploiement rapide du régime médicamenteux BPaLM/BPaL (bédaquiline, prétomanide, linézolide et moxifloxacine) pour le traitement de la tuberculose pharmacorésistante, qui a le potentiel d’augmenter considérablement les taux de guérison en raison de son efficacité, de son coût inférieur et de son impact amélioré sur la qualité de vie des patients, car il s’agit d’un traitement entièrement oral considérablement plus court que les schémas thérapeutiques traditionnels.

L’OPS appelle également les pays à renforcer le diagnostic de la tuberculose pharmacorésistante afin d’assurer un traitement rapide et efficace, en accélérant la mise en œuvre des tests moléculaires rapides recommandés par l’OMS.

« Il est de notre responsabilité collective de mettre fin à cette maladie évitable et curable, et il y a des « gains rapides » que les pays peuvent adopter pour accélérer cela », a ajouté Mayorga Sagastume. « Avec la prochaine réunion de haut niveau des Nations Unies sur la tuberculose cette année, 2023 est une occasion clé de mobiliser l’engagement politique et social nécessaire pour mettre fin à ce fléau qui frappe notre région une fois pour toutes. »

La réunion de haut niveau des Nations Unies sur la tuberculose réunira des chefs d’État et d’autres dirigeants mondiaux en septembre pour discuter de « Faire progresser la science, la finance et l’innovation, et leurs avantages pour mettre fin d’urgence à l’épidémie mondiale de tuberculose, en particulier en garantissant un accès équitable à la prévention, au dépistage, au traitement et aux soins ».

La tuberculose est une maladie bactérienne infectieuse causée par Mycobacterium tuberculosis, qui affecte le plus souvent les poumons. Il est transmis d’une personne à l’autre par voie aérienne. Les symptômes de la tuberculose active comprennent la toux, les douleurs thoraciques, la faiblesse, la perte de poids, la fièvre et les sueurs nocturnes. Chez les personnes en bonne santé, l’infection ne provoque souvent pas de symptômes, car le système immunitaire de la personne agit pour isoler les bactéries.

La Journée mondiale de lutte contre la tuberculose est célébrée chaque année le 24 mars afin de sensibiliser le public aux conséquences sanitaires, sociales et économiques dévastatrices de la tuberculose et d’intensifier les efforts visant à mettre fin à l’épidémie mondiale de tuberculose.