L'OPS et le Canada unissent leurs efforts pour éliminer le trachome dans les Amériques

22 Sep 2023
Mujer es examinada - tracoma

Washington, DC, 22 septembre 2023, OPS/OMS - L'Organisation panaméricaine de la Santé (OPS) et le gouvernement du Canada lancent une initiative visant à éliminer le trachome, une maladie oculaire infectieuse et la principale cause de cécité chez les femmes des régions pauvres et isolées des Amériques. 

Grâce à une contribution de 15 millions de dollars canadiens (11,2 millions de dollars américains) fournie par Affaires mondiales Canada (AMC), l'OPS étendra sa coopération technique dans 10 pays d'Amérique latine afin de renforcer la surveillance et d'étendre le traitement de la maladie. L'objectif est d'atteindre environ 10 millions de personnes au cours des cinq prochaines années. 

Cette collaboration a été annoncée par le Premier ministre canadien Justin Trudeau lors de l'Assemblée générale des Nations unies (AGNU) à New York, dans le cadre des efforts déployés par le pays pour soutenir les progrès réalisés dans le cadre du Programme de développement durable à l'horizon 2030.

"Nous remercions le gouvernement du Canada pour cette contribution, qui aidera à prévenir la déficience visuelle et la cécité dues au trachome dans les Amériques", a déclaré le directeur de l'OPS, Jarbas Barbosa. "Cette initiative nous permettra de progresser dans notre objectif d'éliminer de notre région, d'ici 2030, les maladies évitables qui affectent de manière disproportionnée les pauvres et les populations en situation de vulnérabilité, telles que le trachome." 

Causé par la bactérie Chlamydia trachomatis, le trachome est transmis par les mouches ainsi que par contact direct avec les sécrétions oculaires des personnes infectées. La maladie touche principalement les personnes vivant dans l'extrême pauvreté. Les facteurs qui favorisent la transmission sont le surpeuplement et les mauvaises conditions d'hygiène et de salubrité.

Le trachome est endémique dans de nombreuses régions rurales, pauvres et isolées du monde, notamment au Brésil, en Colombie, au Guatemala et au Pérou, où il touche près de 5,6 millions de personnes. En Amérique latine, les populations indigènes du bassin amazonien sont touchées de manière disproportionnée.

On estime que les femmes sont deux fois plus susceptibles d'être touchées par la maladie et qu'elles courent jusqu'à quatre fois plus de risques que les hommes de devenir aveugles à cause du trachome. Cela est dû à une combinaison de facteurs, notamment les rôles traditionnels de soins basés sur le genre dans les communautés endémiques, le manque d'éducation et l'accès limité aux services de santé de base.  

La collaboration entre l'OPS et le Canada ciblera les populations à risque au Brésil, en Colombie, au Guatemala et au Pérou et accélérera la mise en œuvre de l'ensemble intégré d'interventions contre le trachome de l'OMS et de l'OPS, appelé SAFE. Cet ensemble comprend la chirurgie pour prévenir la déficience visuelle et la cécité éventuelle, les antibiotiques pour réduire l'infection, la propreté du visage pour prévenir l'infection et l'amélioration de l'environnement pour réduire la transmission. 

Afin de faire progresser l'élimination de la maladie dans la région, la Bolivie, l'Équateur, le Salvador, Haïti et le Venezuela recevront également un soutien pour renforcer la surveillance afin de déterminer si le trachome est un problème de santé publique parmi les populations vivant dans des conditions vulnérables dans ces pays. Le Mexique, qui est devenu le premier pays d'Amérique latine à éliminer le trachome en tant que problème de santé publique en 2017, sera soutenu dans la mise en œuvre d'actions de surveillance visant à prévenir la réémergence de la maladie.
 
Les maladies infectieuses négligées constituent un groupe diversifié de 20 maladies parasitaires, bactériennes et fongiques, dont le trachome, qui ont un impact disproportionné sur la santé des populations marginalisées, y compris les minorités ethniques. Les facteurs de risque sont, entre autres, la pauvreté, l'inégalité des revenus, le manque d'accès à l'eau potable et à des installations sanitaires adéquates, ainsi que les obstacles à l'éducation et aux services de santé. 

L'OPS aide les pays des Amériques à accélérer les efforts d'élimination de ces maladies grâce à des approches intégrées axées sur l'amélioration de l'accès aux services de santé, l'amélioration des systèmes d'information et de surveillance de la santé, la lutte contre les déterminants sociaux et environnementaux de la santé et le renforcement de la gouvernance et de l'intendance pour ne laisser personne de côté. L'initiative d'élimination des maladies de l'OPS est une initiative majeure visant à aider les pays à éliminer 30 maladies transmissibles telles que le trachome dans les Amériques d'ici à