Mise en place d’un protocole par la DELR/MSPP pour renforcer la surveillance du COVID-19 dans les points frontaliers entre Haïti et la République dominicaine

  • Mise en place d’un protocole par la DELR/MSPP pour renforcer la surveillance du COVID-19 dans les points frontaliers entre Haïti et la République dominicaine

Mise en place d’un protocole par la DELR/MSPP pour renforcer la surveillance du COVID-19 dans les points frontaliers entre Haïti et la République dominicaine

30 avr 2020

Le gouvernement haïtien, à travers le Ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), et avec l’appui de l’Organisation internationale pour les Migrations (OIM) et l’Organisation panaméricaine de la Santé (OPS), a élaboré au cours du mois de mars 2020, le protocole de détection, référencement, prise en charge et suivi des cas de COVID-19 sur la frontière entre Haïti et la République Dominicaine.

Selon les chiffres officiels, près de 65 000 mouvements de personnes ont été enregistrés à la frontière haïtiano-dominicaine à travers les 4 points de passage officiels et les 46 points de passage non-officiels au cours de la période allant du 16 au 26 mars 2020. Au moment de leur arrivée, certains migrants haïtiens présentent déjà des symptômes d’infection respiratoire aigüe, de grippe ou de COVID-19 comme la fièvre et la toux, d’où l’urgente nécessité de réaliser un contrôle sur le retour de ces migrants.

Pour faire face à cette situation, le gouvernement haïtien a sollicité l’appui de l’OIM et de l’OPS pour mettre en place un contrôle strict de ces migrants après leur entrée au territoire national pour la détection précoce de cas suspects de Covid-19, et éviter la propagation de la maladie.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce protocole, des mesures ont été mises en place à Ouanaminthe et à Belladères où une équipe médicale a été déployée pour la réception et le contrôle des migrants. Des espaces pour la mise en quarantaine des potentiels cas suspects de COVID-19 en attente de leur transfert aux institutions désignées pour la prise en charge des cas, ont été déjà identifiés et toutes les préparations pour les rendre fonctionnels sont en cours (travaux de réhabilitation, disponibilité de matériels et staff médical).

Ce protocole, basé sur les lignes directrices provisoires de l’OMS « Prise en charge des voyageurs malades aux points d’entrées, aéroports, ports maritimes et postes-frontières internationaux dans le contexte de la flambée de COVID-19 », sera mis en œuvre également dans d’autres importants points frontaliers comme Malpasse et Anse-à-Pitres.