Les défis du Programme national de Sécurité transfusionnelle en Haïti discutés lors d'une table sectorielle

5 avr 2023
Visite au PNST
5 avr 2023

4 avril 2023 (OPS) -  Le 31 mars 2023, une table thématique sectorielle s'est tenue à l'hôtel Montana, à Port-au-Prince, réunissant des représentants du ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), de l'Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS) et de nombreux partenaires. L'objectif de cette réunion était de mettre en lumière les défis et les contraintes du Programme national de Sécurité transfusionnelle (PNST) en Haïti et de faire un appel urgent aux partenaires techniques et financiers afin de sécuriser des fonds pour supporter les activités du Programme National de Sécurité Transfusionnelle.

« Haïti a un besoin urgent d'accroître sa production de sang sécurisé, avec une demande annuelle estimée entre 60 000 et 80 000 pochettes de sang contre production actuelle d'environ 20 000 pochettes » a expliqué l’actuel directeur du PNST, Dr Ernst Noel.

Enjeu transversal aux différentes activités de soin, la disponibilité et sécurité des produits sanguin a un impact direct sur la santé des Haïtiens, en particulier dans le domaine de la mortalité maternelle, des traumas, des interventions chirurgicales et des maladies comme la malaria ou d'autres causes d'anémie.

« L’un des objectifs poursuivis par l’OPS/OMS dans tous les pays est d’améliorer la couverture, la qualité, la sureté, la gestion, l’utilisation appropriée et l’accès opportun au sang et des produits sanguins » a expliqué le Dr Maureen Birmingham, Représentante de l’OPS en Haiti.

La réunion a permis aux cadres du PNST de mettre en évidence plusieurs défis majeurs auxquels le Programme fait  face, notamment un financement insuffisant pour le fonctionnement de ses postes de transfusion sanguine, une pénurie de ressources humaines, des ruptures de stock répétées en consommables et intrants, des dépôts de sang périphérique non opérationnels ainsi que des difficultés de transport.

La table thématique a ainsi souligné la nécessité de décentraliser les activités, en particulier les tests, pour garantir un accès rapide au sang et disposer d’un système d'hémovigilance fonctionnel. Le renforcement des structures existantes de transfusion sanguine ainsi que la mise en place d’un financement pérenne et le recrutement de ressources humaines qualifiées ont aussi été identifiés comme éléments clés.

Les participants ont appelé à un soutien accru des partenaires nationaux et internationaux, dont l'impact serait direct et important pour sauver des vies, prévenir des infections et améliorer la santé en Haïti. Ils ont également salué les efforts du MSPP et du PNST pour leur leadership et leur engagement sans relâche dans ce programme crucial pour la santé des Haïtiens.