Cinquième Sommet mondial sur la santé mentale : Le directeur de l'OPS demande un accès garanti aux services et aux soins sans stigmatisation ni discrimination

5 oct 2023
V Cumbre Mundial de Salud Mental:
5 oct 2023

Buenos Aires, le 5 octobre 2023 (OPS/OMS) - Le directeur de l'Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS), le Dr Jarbas Barbosa, a exhorté aujourd'hui les pays à veiller à ce que "toutes les personnes aient accès à des soins et à des services de santé mentale de qualité, fondés sur les droits de l'homme et exempts de stigmatisation et de discrimination". S'exprimant lors de l'inauguration du 5e Sommet mondial de la santé mentale à Buenos Aires, le premier à se tenir dans la région des Amériques, le directeur de l'OPS a également appelé à ce que la question du suicide soit "traitée de toute urgence". 

Cet objectif "nécessite des alliances multisectorielles et des investissements accrus, mais comme il s'agit d'une question transversale pour tous les secteurs de la santé et autres, elle doit également être intégrée dans toutes les politiques afin de renforcer efficacement la promotion de la santé mentale, la prévention et les soins", a déclaré le directeur de l'OPS.

Accompagné du président argentin, Alberto Fernandez, de la ministre argentine de la santé, Carla Vizzotti, et du directeur général du Comité International de la Croix-Rouge, Robert Mardini, le Dr Barbosa a averti que la pandémie de COVID-19, les crises humanitaires, le changement climatique, les conflits, la violence et les inégalités croissantes ont tous un impact sur la santé mentale.

Le directeur général de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, était également présent au sommet par vidéo, tout comme la directrice générale de l'UNICEF, Catherine Russel.

Lors de l'inauguration, le président Fernandez a souligné que si la santé mentale est un sujet de plus en plus important, il reste tabou, et c'est pourquoi "il est impératif et nécessaire de prêter attention à la santé mentale".

Les Amériques "subissent un énorme fardeau d'années de vie corrigées de l'incapacité en raison de conditions de santé mentale, et sont la seule région du monde où le taux de suicide a augmenté au cours des deux dernières décennies", a déclaré le Dr Barbosa.

Le directeur de l'OPS a également souligné que "de nombreuses personnes vivant avec des problèmes de santé mentale, en particulier celles qui se trouvent dans des situations vulnérables, n'ont pas accès aux soins nécessaires dans leurs communautés et sont victimes de stigmatisation, de discrimination et de marginalisation.  C'est pourquoi de nombreux pays de la région ont mis en œuvre une réforme de leurs services de santé mentale en faveur des soins de proximité.

À la fin de sa présentation, le Dr Barbosa a exprimé l'espoir que le sommet débouche sur "des discussions productives et des recommandations concrètes qui mettent en lumière la voie à suivre, ainsi que sur des opportunités nouvelles et renforcées de collaboration mondiale sur cette question cruciale de santé et de développement".