• COVID-19 vaccination in the Americas

L'Amérique latine et les Caraïbes dépassent le million de décès dus à la COVID-19

21 mai 2021

Décrivant le nombre de décès comme un " cap tragique ", la directrice de l'OPS/OMS appelle a redoubler d’efforts pour réduire la transmission de la COVID-19, au travers de mesures de santé publique éprouvées et améliorer l'accès de la région aux vaccins.

Washington, D.C., 21 mai 2021 (OPS/OMS) - La directrice de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS), Carissa F. Etienne, a indiqué aujourd'hui que plus d'un million de personnes en Amérique latine et dans les Caraïbes sont mortes de cette maladie et a appelé le monde à intensifier ses efforts pour améliorer l'accès aux vaccins dans la région.

"Plus d'un million de vies ont été écourtées à cause de cette pandémie. C'est un cap tragique pour tous les habitants de la région qui a été franchi", a déclaré le Dr Etienne. "Cette pandémie est loin d'être terminée, et elle frappe durement l'Amérique latine et les Caraïbes, affectant notre santé, nos économies et des sociétés entières. Pourtant, seuls 3 % environ de nos citoyens ont été vaccinés."

Selon les chiffres communiqués par les pays au 21 mai 2021, 1 001 781 personnes sont décédées des suites du virus SRAS-CoV-2 en Amérique latine et dans les Caraïbes. Près de 89 % des décès sont survenus dans cinq pays : Brésil (44,3%), Mexique (22,1%), Colombie (8,3%), Argentine (7,3%) et Pérou (6,7%). Trois pour cent des décès se sont concentrés en Amérique centrale et 1 % dans les Caraïbes.

"La région est un épicentre de la souffrance liée à la COVID-19. Elle devrait aussi être un épicentre de la vaccination", a déclaré le Dr Etienne. Plus de 153,5 millions de personnes ont été vaccinées dans les Amériques, mais seulement 21,6 % d'entre elles se trouvent en Amérique latine et dans les Caraïbes.

En revanche, aux États-Unis, la vaccination a été généralisée et des améliorations sensibles sont déjà observées, a souligné le Dr Etienne. Près de la moitié des Américains ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19 et près de 85 % des personnes âgées de plus de 85 ans sont totalement protégées, ce qui a entraîné une forte réduction des infections, des décès et des hospitalisations liés à la COVID-19, a-t-elle précisé.

"Les progrès que nous constatons aux États-Unis témoignent de la sûreté et de l’efficacité des vaccins COVID-19, mais ils soulignent l'importance vitale d'accélérer l'accès aux vaccins dans toute notre région, afin que d'autres pays puissent vacciner pleinement leurs populations", a-t-elle poursuivi. "Nous avons besoin de toute urgence de davantage de vaccins pour l'Amérique latine et les Caraïbes, une région qui a été durement éprouvée par cette pandémie."

Elle a félicité les pays qui ont fait part de leur volonté de faire don de dizaines de millions de doses de vaccin excédentaires et a appelé les autres pays à faire de même.

"Nous demandons instamment aux pays disposant de doses supplémentaires d'envisager d'en donner une partie importante aux Amériques, où ces doses salvatrices sont désespérément nécessaires et seront rapidement utilisées", a-t-elle déclaré.

L'OPS a livré plus de 12 millions de doses de vaccin fournies par COVAX aux pays d'Amérique latine et des Caraïbes. 770 000 autres doses sont en cours d'acheminement vers les pays d'Amérique centrale et des Caraïbes.

Le Dr Etienne a également appelé la population à continuer d'observer les mesures de santé publique, notamment le port de masques, la distanciation sociale, l'hygiène des mains et l'aération des espaces fermés lorsque cela est possible. Elle a exhorté la population à se faire vacciner lorsque les gouvernements nationaux le demandent, ajoutant : "Les vaccins sont sûrs et efficaces et constituent un outil majeur pour arrêter cette pandémie."

Contacts 

Tristan Rousset
roussettri@paho.org