La directrice de l'OPS/OMS exhorte les pays à donner la priorité dans les réponses à la pandémie de COVID-19 aux communautés indigènes durement touchées

4 aoû 2021
Vaccination of indigenous communities in Paraguay

La Directrice générale de l'OPS/OMS souligne que la pandémie a fait deux millions de morts dans les Amériques et demande plus de vaccins pour combattre la pandémie.

Washington, D.C., 4 août 2021 (OPS/OMS) - La directrice de l'Organisation panaméricaine de la Santé, Carissa F. Etienne, a indiqué que 617 000 autochtones ont été infectés par la COVID-19 dans les Amériques et a exhorté les pays à donner la priorité aux communautés les plus durement touchées.

 "Il est probable que beaucoup d'autres personnes ont été infectées, mais nous ne le savons peut-être pas parce ces groupes ont eu du mal à obtenir les soins pour COVID-19 qu'ils méritent", a-t-elle déclaré lors de son point de presse hebdomadaire. Elle a ajouté que "près de 15 000 (autochtones) sont morts de complications liées à la COVID-19 depuis le début de la pandémie". Ces statistiques sont fondées sur des données provenant de plusieurs pays.

 À l'approche de la Journée internationale des peuples autochtones, célébrée le 9 août, le Dr Etienne a souligné que la pandémie a exacerbé les inégalités dans les Amériques, ajoutant que la plupart des peuples autochtones ne disposent pas des filets de sécurité financière et sociale qui leur permettraient de continuer à subvenir aux besoins de leurs familles et de leurs communautés, même lorsqu'ils sont malades.

Beaucoup de nos peuples indigènes vivent dans des régions éloignées et isolées où une clinique ou un médecin peuvent se trouver à plusieurs kilomètres ou à plusieurs jours de distance. Même ceux qui vivent dans des centres urbains font face a des barrières invisibles - comme la langue, la stigmatisation et la pauvreté - qui peuvent rendre les soins de santé inaccessibles", a-t-elle déclaré..

Les pays doivent impliquer les groupes autochtones dans la réponse à l'épidémie COVID-19 et s'assurer que les agents de santé sont sensibles aux besoins et aux langues des communautés autochtones, et qu'ils "respectent la tradition de la médecine ancestrale encore pratiquée par beaucoup de nos peuples autochtones", a insisté le Dr Etienne.

Elle a fait remarquer que 17 pays des Amériques ont inscrit les peuples autochtones sur la liste des groupes prioritaires pour la vaccination contre la COVID-19 et que des campagnes de vaccination sont en cours dans ces pays et dans d'autres.

"Jusqu'à présent, plus de 134 000 autochtones ont été entièrement vaccinés au Guatemala et plus de 312 000 ont complété leur vaccination contre la COVID-19 au Brésil. Mais nous ne disposons pas de données pour tous les pays", a déclaré le Dr Etienne.

Les Amériques atteignent 2 millions de décès dus au COVID-19 

En ce qui concerne la situation pandémique dans les Amériques, elle a déclaré que plus de 1,2 million de cas de COVID-19 et 20 000 décès liés au COVID-19 ont été signalés au cours de la semaine dernière. Les infections par le virus COVID-19 s'accélèrent en Amérique du Nord, "principalement en raison d'une recrudescence des cas dans le sud et l'est des États-Unis et dans le centre du Mexique".

Les cas augmentent dans les Caraïbes et diminuent en Amérique du Sud, bien que certains États brésiliens aient connu une augmentation des infections, a déclaré le Dr Etienne. "Cela souligne que, jusqu'à ce que nous contenions efficacement la transmission, les infections peuvent augmenter rapidement. Ainsi, les masques, la distanciation sociale et d'autres mesures de santé publique restent cruciaux."

Elle a souligné la "triste étape de la pandémie" que constituent les deux millions de décès dus au COVID-19 dans les Amériques, appelant ce chiffre "un rappel affligeant que nous devons agir de toute urgence pour éviter de nouvelles souffrances" et réitérant son plaidoyer pour plus de vaccins pour les Amériques.

Aujourd'hui, les vaccins, qui sont une lueur d'espoir pour contrôler cette pandémie, restent hors de portée pour beaucoup trop de personnes dans les Amériques. Seuls 18% des habitants d'Amérique latine et des Caraïbes ont été entièrement vaccinés contre la COVID-19", a déclaré le Dr Etienne.

Répondant à une question sur le variant Delta du virus, désormais présente dans 22 pays des Amériques, elle a déclaré : "La meilleure façon d'arrêter le virus, quelle que soit la variante, est de renforcer les mesures de santé publique, notamment l'utilisation appropriée de masques, la distanciation sociale, l'isolement des patients, la mise en quarantaine des contacts et la vaccination."

Contacts 

Tristan Rousset
mediateam@paho.org