L'OPS/OMS appelle à la prudence alors que les cas de COVID-19 augmentent dans les Amériques

24 nov 2021
Vaccination COVID-19
24 nov 2021

La vaccination et la continuation des mesures de santé publique sont cruciales étant donné les pics en Europe et l'approche des fêtes de fin d'année.

Washington D.C. 24 novembre 2021 (OPS/OMS) - Avec des pics record d'infections de COVID-19 en Europe et une augmentation de 23% des cas dans les Amériques au cours de la semaine dernière, la directrice de l'Organisation panaméricaine de la Santé (OPS/OMS), Carissa F. Etienne, a prévenu qu'il n'y avait pas de place pour la complaisance dans la lutte contre la pandémie.

"À l'approche des fêtes de fin d'année, faites-vous vacciner, limitez les rassemblements et veillez au port du masque et à la distanciation sociale, en particulier à l'intérieur", a-t-elle insisté lors d'un point de presse aujourd'hui.  

Au cours des dernières semaines, de nombreux pays européens ont signalé un nombre record de nouveaux cas malgré une couverture vaccinale élevée. Le relâchement des mesures de santé publique, combiné avec des groupes de personnes non vaccinées, a créé un environnement idéal pour la propagation du virus, a déclaré le Dr Etienne.

"Tout au long de cette pandémie, l'Europe a été une fenêtre sur l'avenir pour les Amériques", a averti la directrice de l'OPS/OMS. "L'avenir se déroule devant nous, et cela doit être un signal d'alarme pour notre région".

Des tendances à la hausse sont déjà observées dans l'ensemble des Amériques, en particulier aux États-Unis et au Canada. En Amérique du Sud, presque tous les pays signalent une augmentation des incidences, y compris dans le cône sud. Des taux d'infection élevés sont également signalés dans les Caraïbes. L'Amérique centrale est la seule région à avoir connu une baisse des nouvelles infections. 

Alors qu'un peu plus de la moitié des habitants d'Amérique latine et des Caraïbes sont entièrement vaccinés contre la COVID-19, 19 pays n'ont pas encore atteint l'objectif de l'OMS d'une couverture vaccinale de 40% d'ici à la fin de 2021. Malgré cela, les mesures préventives sont en train d'être levées, y compris dans les zones densément peuplées.

"Chaque fois que nous baissons la garde, le virus gagne du terrain", a déclaré la directrice de l'OPS/OMS, "et menace nos acquis durement obtenus."

L'année dernière, les Amériques ont vu une hausse de nouveaux cas après la saison des vacances, qui ont mis des mois à diminuer.  À l'approche des fêtes et des vacances d'été dans l'hémisphère sud, le Dr Etienne a averti que "nos décisions individuelles et collectives tracent la voie de cette pandémie."

Il est donc crucial que les personnes se fassent vacciner dès que possible pour se protéger contre les maladies graves et éviter que les hôpitaux soient débordés, en particulier si elles prévoient de voyager, a-t-elle ajouté.

Plus de 1,3 milliard de doses de vaccin COVID-19 ont été administrées dans les Amériques et l'OPS/OMS travaille à étendre l'accès dans les endroits qui sont à la traîne.

La directrice de l'OPS/OMS a déclaré que la continuation des mesures de santé publique, parallèlement à la vaccination, est aussi essentielle pour réduire la propagation. Ces mesures comprennent le port de masques, la distanciation sociale et l'évitement des grands rassemblements, en particulier à l'intérieur.

"Nous avons déjà été confrontés aux conséquences d'une pandémie non contrôlée et nous ne voulons pas nous retrouver dans cette position", a-t-elle ajouté.

"Il nous appartient à tous de faire des choix intelligents et sûrs pendant les fêtes de fin d'année afin de nous protéger, et protéger les autres, contre ce virus."