En ouverture du Conseil directeur, la directrice de l'OPS/OMS appelle au renforcement des systèmes de santé régionaux suite à la pandémie de COVID-19

20 sep 2021
Services de santé

D'autres responsables régionaux de la santé ont souligné la nécessité de numériser les informations de santé publique, la collaboration internationale et l'équité en santé pour le rétablissement post-pandémique et la préparation aux futures pandémies.

Washington, D.C. 20 septembre 2021 (OPS/OMS) - À l'ouverture aujourd'hui du 59e Conseil directeur de l'Organisation panaméricaine de la Santé (OPS), la directrice Carissa F. Etienne a affirmé que la "marche tragique de la pandémie de COVID-19 " a mis en évidence le besoin urgent d'investissements pour renforcer les systèmes de santé et la production de technologies dans les Amériques.

L'incapacité de la région de procurer des fournitures et des équipements clés pour la COVID-19, notamment des vaccins, "a accru nos vulnérabilités et a gravement compromis notre réponse à la pandémie", a déclaré le Dr Etienne. "Cependant, cette circonstance alarmante nous a poussés à reconnaître le besoin obligatoire d'une autosuffisance régionale en technologies de santé."

Elle a ajouté que l'OPS/OMS a récemment lancé une plateforme pour stimuler la production régionale de vaccins et que la Banque interaméricaine de développement (BID), la Banque mondiale et d'autres partenaires ont exprimé leur intérêt pour une collaboration.

Le Conseil directeur, qui se tient virtuellement du 20 au 24 septembre cette année, réunit les ministres et autres autorités de santé des pays des Amériques pour discuter et délibérer sur des importantes recommandations politiques pour la région.

Au cours de la session, le Dr. Etienne's a présenté le rapport annuel de l'OPS/OMS, qui couvre la période du 1er juillet 2020 au 30 juin 2021, et se concentre sur la coopération technique de l'OPS/OMS pour aider les pays à répondre à la pandémie tout en maintenant et en renforçant les gains sanitaires.

Le Dr Etienne a également attiré l'attention sur " l'énormité " des coûts humains de la pandémie, notant que vendredi dernier, on comptait 87,6 millions de cas de COVID-19 et 2,16 millions de décès.

"Il convient de noter qu'après chaque catastrophe, qu'il s'agisse d'une catastrophe naturelle, d'une épidémie majeure comme Ebola ou d'une crise financière, nous réaffirmons notre engagement à construire des systèmes de santé résilients", a-t-elle déclaré. "Malheureusement, cette pandémie a démontré que notre incapacité persistante à réaliser cet engagement a un prix élevé en termes de millions de vies perdues et d'économies détruites."

"Je nous exhorte tous, à investir dans nos systèmes de santé et à les transformer rapidement afin qu'ils aient la capacité de répondre aux besoins de tous, chaque jour, et de mieux répondre aux pandémies et autres catastrophes lorsqu'elles se produisent", a conclu le Dr Etienne.

Citations sélectionnées lors de la session d'ouverture du 59e Conseil directeur :

Chilean President, Sebastián Piñera
Président chilien, Sebastián Piñera

Le président chilien Sebastián Piñera a souligné le besoin crucial de collaboration internationale. Le Chili "promeut un nouveau traité pour la prévention et la réponse avant les futures pandémies. Nous devons nous assurer que, lorsque cela se produira, nous serons bien mieux préparés et que nous pourrons agir rapidement, avec coordination et solidarité."


U.S. Secretary of Health and Human Services, Xavier Becerra
Secrétaire américain à la santé et aux services sociaux, Xavier Becerra

Le secrétaire américain à la santé et aux services sociaux, Xavier Becerra, a reconnu l'inégalité exposée par la pandémie. " Alors que la pandémie de COVID-19 a intensifié les inégalités en Amérique et dans le monde, nous ne devons pas la laisser dérailler nos objectifs de progression de la santé et du bien-être pour tout notre peuple ", a-t-il déclaré. "Nous sommes fiers d'avoir donné directement 38 millions de doses de vaccin COVID-19 à 15 pays d'Amérique latine à ce jour."  Il a ajouté : "Nous sommes impatients d'en partager davantage dans les mois à venir lorsque les fournitures seront disponibles."


Mauricio Claver-Carone, President of the IDB
Mauricio Claver-Carone, Président de la BID

Mauricio Claver-Carone, président de la BID, a exprimé son soutien aux "alliances multilatérales" pour augmenter la production régionale de vaccins et a indiqué que la pandémie a aussi souligné la nécessité de numériser les informations de santé publique.  "Cela est essentiel pour renforcer les actions de surveillance épidémiologique, faciliter l'accès aux services et leur utilisation via la télémédecine, permettre la communication et fournir des données pour la prise de décision en temps réel, entre autres utilisations", a-t-il déclaré.


Director General of the World Health Organization (WHO), Tedros Adhanom Ghebreyesus
Directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a fait le point sur les objectifs mondiaux de vaccination COVID-19 fixés par l'OMS. "Je suis heureux que dans les Amériques, près de 90% des États membres ont maintenant atteint l'objectif de vaccination de 10%, mais moins d'un tiers des pays ont atteint l'objectif de 40%", a déclaré le Dr Tedros. L'OMS et l'OPS, a-t-il ajouté, continueront à soutenir les pays de la région à travers COVAX pour accroître la disponibilité des vaccins.


Luis Almagro, Secretary General of the Organization of American States (OAS)
Luis Almagro, secrétaire général de l'Organisation des États américains (OEA)

Luis Almagro, secrétaire général de l'Organisation des États américains (OEA), a déclaré : "Nous continuerons à faire notre part pour promouvoir la solidarité, l'égalité et l'inclusion sociale dans nos actions conjointes et stratégiques avec l'OPS/OMS pour aider à protéger les plus vulnérables d'entre nous."