L'OPS et l'ONUSIDA soulignent le rôle clé des communautés dans la progression vers l'élimination du sida en tant que problème de santé publique

30 nov 2023
Martin Vera, Paloma, Director Ejecutivo de Somos Gay, participa de la campaña para el Día Mundial del Sida - Soy Clave - Paraguay
30 nov 2023

Washington, DC/Panama City, 30 novembre 2023 - À l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida (1er décembre), l'Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS) et le Programme Commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) ont souligné le rôle clé des communautés et de la société civile en Amérique latine et dans les Caraïbes dans la fourniture d'informations et de services de dépistage, de prévention et de traitement du VIH.

"Nous devons reconnaître le rôle essentiel que jouent les communautés par leur engagement et leur leadership dans l'accélération de la riposte au VIH", a déclaré le Dr Jarbas Barbosa, directeur de l'Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS). "Aujourd'hui, nous renouvelons notre engagement et notre soutien aux communautés pour qu'elles jouent un rôle de premier plan alors que nous travaillons ensemble pour mettre fin au sida dans la région des Amériques", a-t-il déclaré.

Laisser les communautés diriger est le thème de la Journée mondiale de lutte contre le sida 2023 et souligne le rôle des organisations dirigées par les populations les plus touchées de manière disproportionnée par le virus de l'immunodéficience humaine dans la riposte à cette épidémie vieille de quatre décennies.

"Nous sommes sur la dernière ligne droite pour atteindre l'objectif de mettre fin au sida en tant que problème de santé publique, et ce voyage n'est possible qu'en donnant les moyens d'agir aux communautés les plus touchées et les plus délaissées ", a déclaré Luisa Cabal, directrice régionale de l'ONUSIDA pour l'Amérique latine et les Caraïbes. "Le leadership communautaire est essentiel dans tous les plans et programmes de lutte contre le VIH, et ces derniers doivent bénéficier d'un financement et de règles de protection pour fonctionner."

Pour soutenir l'expansion des services de lutte contre le VIH aux populations clés et aux personnes vivant avec le VIH, l'OPS et l'ONUSIDA mettent en œuvre l'initiative Soy Clave dans onze pays d'Amérique latine. Cette initiative a renforcé les partenariats qui soutiennent des réponses accélérées avec l'implication des communautés et de la société civile pour soutenir des modèles de services centrés sur les personnes.

Il est essentiel que les communautés soient habilitées à élaborer leurs propres stratégies pour atteindre les personnes qui en ont le plus besoin en leur fournissant des informations, un autodiagnostic du VIH, des antirétroviraux en tant que méthode de prévention (connue sous le nom de PrEP) et un traitement pour atteindre une charge virale indétectable et briser la chaîne de transmission.

En outre, en tant qu'espaces exempts de stigmatisation et de discrimination, les services communautaires augmentent le recours et la rétention des hommes homosexuels et des autres hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, des travailleurs du sexe, des transsexuels et des toxicomanes, populations considérées comme essentielles dans la lutte contre le VIH et parmi lesquelles la plupart des nouveaux cas d'infection sont signalés.

En Amérique latine et dans les Caraïbes, environ 2,5 millions de personnes vivent avec le VIH. En 2022, on estime que 130 000 personnes ont contracté le virus et que 33 000 personnes ont perdu la vie pour des raisons liées au sida.

Étendre la prévention du VIH (PrEP) pour éviter de nouveaux cas d'infection 

Les progrès de la médecine et de la santé publique ont permis un diagnostic rapide, des méthodes de prévention combinées et un traitement efficace du virus. Une personne infectée qui suit son traitement ne transmet plus le virus, tandis qu'une personne en bonne santé qui prend une PrEP bénéficie d'une protection de 99 % contre le VIH.

La région a fait de gros efforts pour faire progresser la mise en œuvre de la PrEP, ce qui se traduit par une augmentation du nombre de pays disposant de politiques de santé publique sur la PrEP et par une plus grande disponibilité de cette dernière. Cependant, une augmentation rapide du nombre de personnes bénéficiant de la PrEP est nécessaire pour prévenir de nouvelles infections.

La diffusion d'informations auprès des communautés peut contribuer à accroître la demande de PrEP, en particulier de la part des personnes les plus exposées. En outre, grâce au Fonds stratégique de l'OPS, les pays des Amériques peuvent acheter la PrEP à des prix abordables, ce qui constitue un soutien essentiel compte tenu des ressources limitées de certains ministères de la santé.


À propos d'OPS : L'OPS, créée en 1902, est la plus ancienne organisation internationale de santé publique au monde. Elle travaille avec ses pays membres pour améliorer la santé et la qualité de vie des populations des Amériques. Elle fait également office de bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour les Amériques.

À propos de l'ONUSIDA : Le Programme commun des Nations unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) guide et inspire le monde dans la réalisation de son objectif global : zéro nouvelle infection par le VIH, zéro discrimination et zéro décès lié au sida. L'ONUSIDA rassemble les efforts de 11 organisations des Nations Unies - le HCR, l'UNICEF, le PAM, le PNUD, l'UNFPA, l'ONUDC, ONU Femmes, l'OIT, l'UNESCO, l'OMS et la Banque mondiale - et travaille en étroite collaboration avec des partenaires mondiaux et nationaux pour mettre fin à l'épidémie de sida d'ici à 2030 dans le cadre des Objectifs de développement durable. Pour en savoir plus, consultez le site : unaids.org et connectez-vous avec nous via FacebookTwitterInstagram et YouTube.

Contactos

OPS/OMS: Sebastián Oliel, mediateam@paho.org, +1 202 316 5679
ONUSIDA América Latina y el Caribe: Daniel de Castro, decastrod@unaids.org +507 6998 3175