L'OPS/OMS avertit que seulement une personne sur quatre en Amérique latine et dans les Caraïbes a été entièrement vaccinée contre la COVID-19

1 sep 2021
Vaccination COVID-19 dans les Amériques

La directrice signale que l'OPS/OMS s'efforce à augmenter l'approvisionnement en vaccins par des dons, des achats par son Fonds renouvelable et la fabrication régionale de vaccins. 

Washington, D.C. 1er septembre 2021 (OPS/OMS) La directrice de l'Organisation panaméricaine de la Santé, Carissa F. Etienne, a prévenu que 75% de la population d'Amérique latine et des Caraïbes n'a pas encore été complètement vaccinée contre la COVID-19 et a indiqué que l'OPS/OMS accélère ses efforts pour élargir l'accès au vaccin dans toute la région. 

"Les trois quarts de la population d'Amérique latine et des Caraïbes n'ont pas été complètement vaccinés", a déclaré le Dr Etienne lors de son point de presse hebdomadaire. "Plus d'un tiers des pays de notre région n'ont pas encore vacciné 20% de leur population. Et dans certains endroits, la couverture est beaucoup plus faible."

"Les taux de vaccination stagnent entre 10 et 20% dans plusieurs pays des Caraïbes et d'Amérique du Sud et la couverture est encore inférieure a 10% dans les nations d'Amérique centrale comme le Guatemala, le Honduras et le Nicaragua", a-t-elle poursuivi.

En Haïti et au Venezuela, la fragilité des systèmes de santé et les défis politiques ont encore retardé les vaccinations. "Malheureusement, les pays ayant une couverture élevée sont l'exception dans notre Région", a-t-elle souligné. 

Le Dr Etienne a déclaré qu'au total, 540 millions de doses de vaccin COVID-19 doivent être livrées pour que tous les pays d'Amérique latine et des Caraïbes puissent couvrir au moins 60% de leur population. "Nous devons donc élargir l'accès au vaccin dans notre région, en particulier dans les endroits qui sont à la traîne", a-t-elle déclaré. 

Face à cette pénurie, l'OPS/OMS a lancé une nouvelle campagne de dons. "Nous nous efforçons d'attirer l'attention des pays développés sur le besoin urgent de donner des vaccins à l'Amérique latine et aux Caraïbes", a déclaré le Dr Etienne.

De plus, l'OPS/OMS utilise son fonds renouvelable pour acheter des vaccins pour les États membres. L'OPS/OMS a déjà reçu des demandes de 24 pays pour les vaccins COVID-19, qui seront disponibles au cours du dernier trimestre de cette année et en 2022.

"Nous pensons également à l'avenir et faisons des plans pour améliorer de manière significative la capacité régionale de fabrication de vaccins", a déclaré le Dr Etienne. "Juste la semaine dernière, nous avons lancé une nouvelle plateforme qui réunit des partenaires autour d'une vision commune de stimuler la production de vaccins de pointe en Amérique latine et dans les Caraïbes."

La première initiative de la plateforme consiste à faciliter le transfert vers la région de la technologie vaccinale à ARNm utilisée dans les vaccins très efficaces contre la COVID-19. L'OPS/OMS a reçu 32 propositions de sociétés privées et publiques souhaitant participer à cette initiative. 

Le Dr Etienne a exhorté les pays à donner la priorité pour la vaccination aux plus vulnérables, comme les personnes âgées, les travailleurs de la santé et les personnes vivant avec des conditions préexistantes. Les pays doivent s'assurer que les systèmes logistiques peuvent absorber les doses de vaccin, que les chaînes de froid peuvent les conserver au frais et que les systèmes de santé sont prêts à délivrer rapidement les doses dès leur arrivée.

Situation épidémiologique 

Alors que les taux de vaccination sont faibles en Amérique latine et dans les Caraïbes, de nombreux pays sont confrontés à une augmentation rapide de l'infection par la COVID-19.  

Dans les Caraïbes, Sainte-Lucie et Porto Rico signalent des taux élevés de nouvelles infections, tandis que la Jamaïque enregistre des décès dus au COVID-19 le plus élevé de son histoire.

"Les épidémies s'accélèrent dans plusieurs pays d'Amérique centrale, notamment au Costa Rica et au Belize", a déclaré le Dr Etienne. "En Amérique du Sud, les infections sont généralement en train de diminuer, avec quelques exceptions: au Venezuela, les cas plafonnent, et au Suriname, la transmission a augmenté pendant quatre semaines consécutives."

Au total, plus de 1,6 million de nouveaux cas de COVID-19 et un peu moins de 22 000 décès ont été signalés dans les Amériques au cours de la semaine écoulée.

Crise en Haïti 

En ce qui concerne la crise persistante en Haïti, où un tremblement de terre a frappé le 14 août, le Dr Etienne a indiqué que la plupart des hôpitaux sont en tension et que de nombreuses installations sanitaires ont été endommagées.  

"Nous avons des blessés dans des communes éloignées qui sont toujours sans soins médicaux parce qu'ils ne peuvent pas atteindre les centres de santé ou les hôpitaux", a-t-elle déclaré.

L'OPS/OMS a déployé 27 tonnes de médicaments ainsi que plusieurs spécialistes pour soutenir la coordination sur le terrain, la surveillance épidémiologique, la coordination des groupes de santé, les projets d'urgence, la logistique et la coordination des équipes d'urgence. L'OPS/OMS travaille également en étroite collaboration avec le ministère de la santé publique et de la population pour aider à coordonner l'aide internationale.

"Nous avons besoin de plus de personnel médical, de médicaments et de fournitures médicales comme les médicaments anesthésiques et les fournitures orthopédiques pour les blessés", a-t-elle déclaré. "Un autre besoin est le soutien psychosocial pour les personnels de santé et les personnes touchées par ce tremblement de terre."

Contacts 

Tristan ROUSSET
roussettri@paho.org