Après trois ans de COVID-19, la surveillance et la vaccination sont essentielles pour mettre fin à la pandémie dans les Amériques

9 Mar 2023
Une femme vaccinée dans un lieu isolé
9 Mar 2023

Washington D.C. 9 mars 2023 – Alors que la pandémie de COVID-19 entre dans sa troisième année dans la Région des Amériques, le Directeur de l’Organisation panaméricaine de la Santé (OPS), le Dr Jarbas Barbosa, a appelé les pays à renforcer la surveillance et à combler les lacunes de la couverture vaccinale afin de mettre fin à l’urgence et de mieux se préparer aux futures crises sanitaires.

Au cours des trois dernières années, les Amériques ont enregistré plus de 190,3 millions de cas de COVID-19 et plus de 2,9 millions de décès, soit respectivement 25 % et 43 % du total mondial.

« La pandémie a mis en évidence qu’aucun pays ou organisation au monde n’était pleinement préparé à l’impact de cette pandémie », a déclaré le Dr Barbosa lors d’une conférence de presse aujourd’hui. Cela inclut les Amériques, qui sont une région « marquée par les inégalités».

Aujourd’hui, les taux d’incidence sont 20 à 30 fois inférieurs à ceux d’il y a un an, mais « bien que nous ne soyons pas totalement sortis d'affaire, nous sommes dans un bien meilleur endroit », a-t-il ajouté.

Le Directeur de l’OPS a souligné le rôle clé joué par l’OPS pour aider les pays à en arriver là. Cela comprend la création et le renforcement du réseau régional de surveillance génomique de la COVID-19, qui est essentiel pour suivre l’évolution du virus, ainsi que la surveillance d’autres agents pathogènes à potentiel pandémique, y compris la grippe aviaire. Au cours des trois dernières années, le réseau a facilité le téléchargement de plus de 580 000 séquences d’Amérique latine et des Caraïbes dans des bases de données mondiales.

Le Dr Barbosa a également souligné le rôle joué par l’OPS dans la mise en place de vaccins contre la COVID-19 « en mobilisant plus de 160 millions de doses par le biais de COVAX et en aidant les pays d’Amérique latine et des Caraïbes à déployer plus de 1,3 milliard de doses de vaccin en moins de deux ans ».

Malgré ces réalisations, le Dr Barbosa a averti que « la COVID-19 est toujours là et que le virus ne s’est pas encore installé dans un schéma prévisible ».

« Au cours du mois dernier, nous avons vu plus de 1,5 million de nouveaux cas et 17 000 décès », a déclaré le directeur de l’OPS. « Nous ne pouvons pas nous reposer sur nos lauriers. »

Le Dr Barbosa a averti que, bien que les taux de dépistage aient chuté, il est crucial que les pays maintiennent et continuent de renforcer la surveillance, car le virus SARS-CoV-2 « peut évoluer et s’adapter rapidement ».

Atteindre les 30 % de personnes qui n’ont pas encore reçu leur série primaire de vaccins contre la COVID-19 est également essentiel pour « nous préparer à toute nouvelle vague d’infection ou nouvelle variante préoccupante »

Alors que la Région a connu divers revers tout au long de la pandémie qui ont « révélé ou exacerbé les faiblesses de nos systèmes de santé », notamment dans la détection et le traitement de maladies telles que la tuberculose et le VIH, dans le dépistage et le traitement des maladies non transmissibles ; et avec la baisse des taux de vaccination systématique, nous avons maintenant une occasion unique de « placer la santé au centre du Programme de développement durable ».

« Nous devons nous concentrer sur la récupération des pertes et sur la reconstruction de systèmes de santé résilients qui fonctionnent pour tout le monde, ainsi que sur une meilleure préparation aux futures menaces sanitaires », a déclaré le Directeur de l’OPS.

« Au début de mon mandat, l’un des principaux objectifs est d’aider les pays des Amériques à surmonter la pandémie de COVID-19. »

« L’OPS est prête à soutenir nos pays des Amériques, à tirer des leçons de la pandémie de COVID-19 et à les appliquer. »